Biographie de Gyalwai Nyugu

Gyalwai Nyugu - La réincarnation de Jigme Gyalwai Nyugu

Biographie de Gyalwai Nyugu
Biographie de Gyalwai Nyugu

Gyalwai Nyugu (également connu sous le nom de Tsultrim Gyaltsen Rinpoché) est né en 1975 à Pema dans le Qinghai, en Chine. Il a reçu de Oshe Lama Chengda le nom de Manchoe Gyalbo à l'âge de trois ans. Osel Rinpoché, un des Lamas les plus respectés au Tibet, l'a reconnu comme un tulkou réincarné.

Un tulkou est un lama de haut rang, dont fait partie le Dalaï-Lama, pouvant choisir les conditions de sa renaissance. Il a été ordonné novice et a formulé ses vœux à l'âge de quatorze ans.

 

A quinze ans, Gyalwai Nyugu est parti dans la région de Seda dans le Sichuan, et a trouvé Khenpo Pema Choeyang Shyada (Khenpo Choekyab), qui était considéré comme le Milarepa de son temps. Milarepa est généralement reconnu comme l'un des plus célèbres yogis et poètes de l'histoire du Tibet.

Gyalwai Nyugu s'est attaché à suivre une règle de vie très pure. Pendant six ans, il a étudié de nombreux sutras et commentaires, selon les préceptes Vinaya, recevant ainsi de Khenpo Choekyab des capacités et l'instruction de la tradition Nyingmapa.

 

A l'âge de vingt et un ans, Gyalwai Nyugu entre à l'Institut Bouddhiste des Cinq Sciences de Larong, qui est de nos jours une des plus grandes universités bouddhistes dans le monde.

Il reçoit de Choeje Jigme Phuntsok de vastes enseignements sur les différentes traditions du bouddhisme tibétain : Nyingma, Gelug, Kadampa, Kagyu, Sakya etc, et suit les enseignements de Mipham Rinpoché et de Choeje Jigme Phuntsok.

 

A vingt six ans, suivant la prophétie de la Dakini de Sagesse, il rejoint Yachen Gar (le Monastère Yachen) dans le Sichuan. Quand il fit la rencontre de Jamyang Lungdok Gyaltsen Rinpoché (Lama Achuk Rinpoché), une immense dévotion prit forme dans son esprit. Lama Achuk Rinpoché était la principale personne de grande sainteté et de vertu dans tout le Tibet.

 

Gyalwai Nyugu servit Lama Rinpoché selon l'usage des trois façons (les offrandes matérielles, les services et la pratique spirituelle) et reçut de lui de nombreux et profonds enseignements, notamment la capacité de l'essence lumineuse de l'esprit, et acquit les connaissances Longsal et Longchen Nyingthig de la tradition Nyingma.

 

Il pratiqua jour et nuit les instructions essentielles données par Lama Rinpoché. Sa pratique et ses accomplissements ont été reconnus et largement loués par Lama Rinpoché.

Il devint un des éminents et proches disciples de Lama Rinpoché, qui l'a reconnu comme une réincarnation de Jigme Gyalwai Nyugu. Lama Rinpoché a dit : "Jigme Lingpa fut un des proches disciples de Longchenpa et son successeur dans la lignée fut Jigme Gyalwai Nyugu. Gyalwai Nyugu (né en 1975, également connu sous le nom de Tsultrim Gyaltsen Rinpoché) est la réincarnation de Jigme Gyalwai Nyugu (né en 1765). Je fais cette prophétie à celui qui détient la sagesse de connaître toute chose telle qu'elle est et telle qu'elle apparaît."

 

En 2004, conformément à la prophétie Vajra de Lama Rinpoché, Gyalwai Nyugu à dévoilé la porte de la montagne sacrée à Domai. Phuba et d'autres termas furent révélés. Les aspirations favorables furent aussi vastes que l'océan, pour le plus grand profit de l'enseignement de Bouddha et celui des innombrables êtres sensibles.

 

A partir de l'âge de 18 ans, Gyalwai Nyugu a commencé à tourner la roue du Dharma pour transmettre, selon les approches Sutrayana et Mantrayana, l'enseignement de Bouddha aux adeptes tibétains et chinois.

 

A partir de 2001, suivant le conseil de Lama Achuk Rinpoché, Gyalwai Nyugu a transmis les enseignements du Dzogchen (ou Grande Complétude) aussi bien aux adeptes autochtones qu'étrangers, dans plus de dix pays et régions, incluant le Brésil, le Canada, Hong Kong, l'Indonésie, le Japon, la Malaisie, Singapour, l'Afrique du Sud, la Corée du Sud, la Thaïlande, Taïwan, les Etats-Unis et le Vietnam.

 

Gyalwai Nyugu (1975) aspirait à vivre retiré dans une cave, comme Jigme Gyalwai Nyugu (1765). Mais Lama Rinpoché lui a dicté qu'il ne devait pas entreprendre seul la pratique spirituelle, mais donner largement et avec compassion les enseignements du Dzogchen aux êtres sensibles.

 

Pour cette raison, afin de répondre aux souhaits de son maître Lama Rinpoché, Gyalwai Nyugu a pris à cœur de transmettre les enseignements du Dzogchen aux disciples ayant des liens karmiques dans tout le monde. A la fin de l'année 2010, il avait un grand nombre d'étudiants partout dans le monde.