Sa Sainteté Lama Achuk Rinpoché

L'incarnation de Rigdzin Longsal Nyingpo

Sa Sainteté Lama Achuk Rinpoché
Sa Sainteté Lama Achuk Rinpoché

 Sa Sainteté Jamyang Lungdok Gyaltsen, ou Lama Achuk (également nommé Khenpo Achuck Brioche ou Achiu Kamabu, ou Lama A-chos) est l’incarnation du grand tertön Rigdzin Longsal Nyingpo (1625-1682) du Monastère de Kathok.

Il était à la tête de la branche Nyingma en Chine et fut une des principales sources de vertu et de grande sainteté au Tibet. Il est né en 1927 à Trom dans l'est du Tibet, et a passé 43 années en retraite spirituelle auprès de son maître Tulku Arik Rinpoché.

 

A l'âge de dix huit ans, Lama Rinpoché fut envoyé par sa mère auprès de Chomgy Arik Rinpoché pour être son préposé. Chomgy Arik Rinpoché était un maître renommé, qui était reconnu comme une incarnation de Avalokiteshvara.

Lama Rinpoché servit Arik Rinpoché selon le principe des trois joies pendant quarante trois années.

Même pendant les périodes les plus difficiles de la famine et de la Révolution Culturelle, il ne montra aucun signe de négligence envers son maître et put même, à certains moments, prendre en charge ses difficultés. 

Il accéda à toutes les significations secrètes du Dharma grâce à une chaîne de vertus accumulées au cours de ses précédentes vies et, plus important encore, eut une foi entière en son maître.

En 1985, Lama Rinpoché s'établit à Yachen Gar (le Monastère de Méditation Yachen Orgyen) dans le District de Changtai, Comté de Palgyu du Tibet oriental, dans une vallée isolée située près de Ganzi (Kandze) dans le Comté de Baiyü (« Jade Blanc ») dans le Sichuan.

Il est nommé le « Monastère de Méditation » car il s'attache à la pratique réelle.

 

Serab Yangdrul Rinpoché a dit : « Yachen Gar est bâti sur le palais d'un dragon. Si Achuk Rinpoché (Lama Rinpoché) n'était pas la véritable émanation de Vajrapani, les maladies associées au dragon, comme la variole, se seraient répandues. » Il prophétisa aussi : « Si je devais décrire à quel point Yachen Gar est sublime, je dirais que c'est la vraie Montagne Orgyen de Bon Augure aux Couleurs de Cuivre, qui engendrera et formera de nombreux mahasiddhas. »

 

Au moment de son installation, il y avait seulement une douzaine de disciples qui étudiaient à Yachen Gar. Lama Rinpoché leur donna des enseignements, comme ceux de Ngöndro (les Pratiques Préliminaires), les six Bardos, les enseignements Longchen (ou Longsal), et Yeshe Lama.

Ses disciples devaient pratiquer quatre sessions de méditation par jour sur les aspects Trekchö et Tögal de l'enseignement oral Dzogchen.

Sa Sainteté les emmena alors voir Chomgy Arik Rinpoché pour évaluer les résultats de leur pratique. Arik Rinpoché loua le fait qu'ils avaient tous reconnu leur état de conscience primordial (nommé Rigpa en tibétain).

A partir de là, Sa Sainteté Lama Achuk et le Monastère Yachen Gar devinrent célèbres dans le monde. Des disciples venus de partout au Tibet et en Chine se rassemblèrent à Yachen Gar, en quête de si sublimes enseignements.

Alors que la communauté (sangha) des pratiquants grandissait très vite, Lama Rinpoché ordonna que les moines et nonnes vivent séparément le long des berges de la rivière, et s'astreignent aux préceptes de libération individuelle de façon stricte.

 

Bien que réputé pour la concentration accordée pendant la pratique de la méditation, Le Monastère Yachen Gar préconise aussi l'écoute étendue et la contemplation, qui favorisent la compréhension du Dharma.

A l'âge de quatre vingt ans, Lama Rinpoché continuait de donner des enseignements.

 

Bénis par les Bouddhas et Bodhisattvas d'Uddiyana, guidés par Sa Sainteté Jamyang Lungtok Gyaltsen, et aussi grâce aux origines favorables de leurs vies antérieures, de plus en plus de disciples ont montré des signes de l'atteinte de la réalisation ultime, de l'inconcevable état d'accomplissement, dans ce lieu sacré qui réunit de nombreuses conditions sublimes.

 

Khenpo Jigme Phuntsok a affirmé beaucoup de fois que "Yachen Gar est un lieu unique pour la transmission des enseignements Dzogchen".

Bien que Sa Sainteté a été considéré comme un maître éclairé et reconnu de par le monde, il attribuait une part des ses réalisations à ses propres élèves, afin de leur permettre de progresser dans leur foi :

 

"Si le maître n'a pas purifié son propre corps, sa parole et son esprit, il n'est pas en mesure de faire profiter aux êtres sensibles, comme un aveugle guidant un groupe de personnes aveugles. Je suis l'abbé de Yachen Gar. Mon corps, ma parole et mon esprit ont tous été purifiés. Le symbole du corps purifié est que tous les détails du corps de lumière des mandalas peuvent être clairement vus dans mon corps. Le symbole de la parole purifiée est que je peux élaborer la vraie signification de l''inséparabilité de votre propre esprit et de celui du maître' sans aucune erreur dans mes mots. Le symbole de l'esprit purifié est que j'ai moi-même pleinement réalisé l'union du sujet et de l'objet (la conscience ultime), et que je peut permettre à mes disciples qui ont un lien inhérent de réaliser la même vision.

Khenchen Jigme Phuntsok a confirmé que j'avais acquis le sublime Corps de Lumière, comme Padmasambhava et Vimalamitra. A cette époque, seulement quelques personnes ont pu le voir. Mais quelques années plus tard, de plus en plus de personnes qui avaient foi en moi ont pu voir mon Corps de Lumière. Ils ont vu Manjusri, ou Vimalamitra en soutane bleue, ou Padmasambhava, ou l'Omniscient Longchen Rabjam (Longchen Rabjampa, ou Longchenpa) dans mon corps. Certains ont pensé que de fausses visions ont pu altérer cette méthode de confirmation, mais ce n'est pas le cas. Le Vrai est vrai, le faux est faux."

 

Lama Rinpoché est l'émanation du Vénérable Longsal Nyingpo, qui contient la plus grande force de bénédiction, comme si nous la recevions directement de Longsal Nyingpo. Cette grâce ultime de la transmission n'a jamais été souillée par ceux qui ont rompu leurs vœux. Elle est donc préservée.

 

 

Sa Sainteté vivait au Monastère de Yachen Gar, un campement de milliers de moines, nonnes, et pratiquants, qu'il avait établi. Yachen Gar représente une des plus grandes concentrations de Rinpochés et de Lamas dans le monde entier.